Publié le : 7 juin 2021

Réseaux sociaux et citoyenneté numérique

Les réseaux sociaux n’ont pas attendu le numérique pour exister !

Les réseaux sociaux sont arrivés quand les individus se sont organisés pour se répartir les tâches quotidiennes et pour pratiquer ensemble des activités.

Les premiers réseaux sociaux sont : la famille, les amis, les collègues, les associations ...

Ces réseaux sociaux originels continuent d’exister, même si leur fonctionnement a été profondément modifié par la technique et l'arrivée du numérique.

De nombreuses plateformes numériques de réseau social existent.

Plusieurs centaines de plateformes de réseau social sont apparues au cours de ces dernières années.

Certaines sont éphémères d'autres connaissent un grand succès avec un nombre très important d'utilisateurs.

On peut  citer : Instagram, Snapchat, Facebook, YouTube, TikTok, Twitter, LinkedIn, Reddit, Twitch, Periscope, WhatsApp ... ou encore  Mastodon, Diaspora* ... (et plus encore)

Respect des données personnelles

Au tournant de la « majorité numérique » définie dans le cadre du règlement général sur la protection des données ( RGPD Le Règlement général pour la protection des données (RGPD) est en vigueur depuis le 25 mai 2018. Il s'agit un cadre juridique européen visant à protéger la collecte et le traitement des données à caractère personnel des utilisateurs.  Pour en savoir plus     (cliquer pour plus d'infos) )  à quinze ans, l'usage de ces plateformes se développe.

Avant d'utiliser de telles plateformes, il est prudent de consulter les conditions générales pour connaitre les usages que ces plateformes font de nos données personnelles.

Des usages très développés et parfois des dérives

Les contenus publiés sur les réseaux sociaux sont de diverses formes :

  •  texte (publication, post, commentaire)
  • image fixe (photographie, dessin, caricature)
  • photomontage viral (fait réel ou parodie)
  • image animée, phrase, coupée au bon moment qui change ou dénature le propos

Ces contenus peuvent être publiés avec différentes motivations :

  • information, partage
  • mise en valeur de soi
  • moquerie
  • bêtise
  • cyber-harcèlement

Des contenus problématiques de différentes natures peuvent être fabriqués et mis en circulation

Face à une situation de cyber-violence, chacun peut agir à son niveau

Les partenaires

Lycées Nouvelle Aquitaine - académie de Poitiers
Lycées Nouvelle Aquitaine - académie de Limoges
Lycées Nouvelle Aquitaine - académie de Bordeaux
DRAAF